Palladiotype

Le tirage aux sels de palladium, également appelé palladiotype, se caractérise par un rendu monochromatique, dans une teinte légèrement chaude. Les modelés sont d’une très grande richesse, les noirs peuvent être très profonds, et les hautes lumières d’une douceur exceptionnelle. L’image se forme dans la masse du papier, ce qui lui donne une présence, une matérialité saisissante, mais aussi une grande pérennité — à l’instar du tirage aux sels de platine. En effet, les palladiotypes se conservent particulièrement bien dans le temps, et sont donc souvent privilégiés par les artistes et les conservateurs.

C’est un procédé de tirage par contact, qui nécessite l’emploi d’un négatif au format du tirage. Il peut s’agir d’un négatif argentique au format de tirage désiré, à condition que ses caractéristiques (dynamique, contraste) soient compatibles avec le procédé de tirage aux sels de palladium. Cependant, la plupart du temps, je travaille à partir de fichiers numériques, que je transforme en contretypes adaptés. Un contretype est un négatif imprimé en jet d’encre pigmentaire sur film transparent, au format de tirage désiré. C’est la matrice qui me sert ensuite à réaliser un ou plusieurs tirages.

C’est un procédé que j’affectionne particulièrement, et je tire souvent mes propres photographies selon cette technique. J’ai donc régulièrement l’occasion de perfectionner mon protocole de tirage pour ensuite être en mesure de vous offrir le meilleur service possible.

Papiers et propriétés des fichiers

J’utilise généralement des papiers prévus pour les procédés photographiques alternatifs, tels que le Bergger COT 320g ou 160g (coton), l’Arches Platine 310g ou 145g (coton), le Hahnemühle Platinum Rag 300g (coton), le Herschel Platinotype 200g (lin)… D’autres papiers sont envisageables, mais il s’agit d’un procédé sensible au pH, et à un certain nombre de substances chimiques, donc finalement, peu de papiers sont compatibles.

Pour réaliser vos tirages, idéalement, j’ai besoin de fichiers TIFF 360dpi, 16 bits en niveaux de gris. Si vos fichiers ne remplissent pas ces critères, n’hésitez pas à me contacter par e-mail.

Délais de production et de livraison

Pour vos commandes de tirages, les délais sont variables : cela dépendra évidemment du nombre de tirages, de leur format, mais aussi de mon carnet de commande. Il faut également savoir que je vis en région parisienne alors que mon laboratoire se situe à Chartres, donc cela demande une certaine organisation. Globalement, c’est un procédé qui requiert du temps et des échanges, donc les commandes du jour pour le lendemain sont exclues : il m’arrive de devoir envoyer des BAT ou des tirages finalisés par voie postale, il y a donc un délai de livraison qui peut s’ajouter au délai de production.

Tarifs 2020

10x15cm : 43€
15x15cm : 64€
13x18cm : 66€
20x25cm : 106€
24x30cm : 128€
30x40cm : 170€
40x40cm : 227€
40x50cm : 283€

Les tarifs ci-dessus incluent les éventuelles marges. Les formats indiqués correspondent donc au format de la feuille et non au format de l’image à proprement parler. Si vous souhaitez un format qui n’est pas listé ci-dessus, veuillez me contacter et je vous ferai un devis sur mesure. Notez que ces tarifs sont valables pour les papiers Bergger COT, Arches Platine, et Hahnemühle Platinum Rag : le choix d’un autre papier peut éventuellement entraîner un surcoût. Enfin, ces tarifs sont susceptibles de changer pour répercuter les hausses du cours du palladium.

Galerie de tirages

Photographies de Marc Blanchet (La Nuit, Immanences Éditions), de Michael Ackerman (Men, Immanences Éditions), et de moi-même.