Darkroom

 

Chostakovitch, Tchaikovski, Ravel, Dvorak et Bach… dans l’obscurité de mon laboratoire.

 

Et le temps qui file à tire-d’aile et l’air de rien, laissant derrière lui une odeur de fixateur.

 

 

(merci à mes parents, qui m’ont concédé quelques mètres carrés dans leur buanderie ; merci à mon grand cousin, Jean-Michel Turpin, qui m’a fait don de ses installations et de son matériel de laboratoire ; et merci à tous ceux qui ont complété mon laboratoire au fil des années, en m’apportant leurs « vieilleries » photographiques…)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s